Mon Paris...

P'tit bout d'amour,
Sirop d'ma rue,
Mon coeur est gourd,
Quand j'te vis plus.

dimanche 5 octobre 2014

Spleen

Collection personnelle liedich


Le  boudoir est brouillard, baigné d’éther lubrique,
L’oeillade ravageuse est faux air de cantique,
La hanche est arabesque où s’érige l’envie :
Lors naissent mille alcools qui subliment la nuit.

Vautrée au lit de fioles tintant la détresse, 
Offrant ta bouche fraise ès une impure hôtesse, 
Jurant mots orduriers qui subliment l’invite, 
Tu crées le fol instant où l’amour n’a plus rite.

Eux balbutient des mots qui chantent la déprave,
Braguettes emprisonnant  les coquettes en rage,
Et prières que porcs, ils lâchent en rôtant,

Tandis que ta corolle est rosée du levant.
Puis vient la délivrance et son cortège vil :
Monte au gré de leurs mains le parfum du viril,

Alors que tu te pâmes en verbes déraison.
Quand s’évanouit l’envie perlée en les parterres, 
Se meurent les relents des pauvres vies amères : 

Vomissant leur présent, ils invoquent l’enfer...

Avant que tu técoules au lit de l’illusion : 
Toi, reine évanescence de la tentation.


liedich

48 commentaires:

  1. Je n'ai pas de mots, désolée l'ami si ce n'est bravo, les quelques mots que je pourrais rajouter que je ne trouve pas ne voulant pas déprécier ton poème. Belle journée. Bises

    RépondreSupprimer
  2. que de mots justes , dont tu décorent ta trame , faisant de ce poéme, subtil ,un morceau de choix
    moi aussi je dit bravo
    bonne journée poéte


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être ai-je du puiser quelque beauté sur quelque rivage de mon Ouest... Merci ma Bretagne.

      Supprimer
  3. Lorsque aimer n'est que tentation et désir, la tristesse accompagne l'acte sans le sublimer.

    Il manque la tendresse de l'après, elle ne peut se montrer.

    Que reste-t-il ensuite de ces moments ?

    Peut-être le chagrin de n'avoir pas su trouver les chemins du cœur.

    Ton poème est très beau, liedich.

    Passe une douce journée.

    RépondreSupprimer
  4. Belle lecture de mon propos. Merci.
    Savez-vous que nous vous avons cherchée à Limoges, il m'avais semblé comprendre que je vous pourrais voir ? Une autre fois peut-être, autrement j'espère. Douce journée également. l.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous n'avons fait qu'y faire l'aller-retour pour notre Dame de la Prairie.
      Nous y passons régulièrement.
      Qui sait ?
      Une autre fois, peut-être.
      Merci, liedich.

      Supprimer
  5. Afin de fuir un présent qui oppresse, il arrive que l'on se perde dans une triste parodie de l'amour... où ne manque que l'essentiel. Le réveil n'en est que plus douloureux.
    Un poème où chaque mot touche immanquablement sa cible.
    Amitiés de nous deux
    Alain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous lire Monsieur est pour Nous un battement d'émotion. Merci.

      Supprimer
  6. C'est toi qui a peint cette jolie toile ? J'aime beaucoup tout comme ton poème . Tu as de bien jolis dons poète .

    Bonne journée, en Normandie le mauvais temps est revenu :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Normandie regorge de fraîcheur. Je le sais bien. Elle fait pousser les Jolis Prénoms..... Ben voui.

      Supprimer
    2. Je t'embrasse aussi... Que belle est la Normandie qui baigne en ta fraîcheur...

      Supprimer
  7. C'est peut-être l'amour qui l'angoisse autant ????
    Il doit soit être triste, seul
    On ressent un tel dégoût,
    différents sentiments doivent lui traverser l'esprit

    RépondreSupprimer
  8. L'acte sans les sentiments , c'est le côté sombre de la bestialité humaine .
    Des mots sans fioriture et tellement beaux dans leur vérité ! Bravo poète
    Le ciel pleurniche à l'instant mais cela ne va pas durer .Le soleil n'est pas loin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez tout compris oh ma Retraitée. Merci à Vous.

      Supprimer
  9. Le poème va à merveille avec ton tableau. Dis, il est de toi ce tableau? Si oui c'est un beau départ, tu fais bien de te lancer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai acheté la couleur mais pas encore commencé. Je voudrais faire du BOUGUEREAU alors il me faut réfléchir... HI HI HI. Merci ma douce Truffe.

      Supprimer
  10. spleen et encore !!!!!!!!!

    Oui, il est bon et beau ton poème.......continue de nous sourire avec ton talent d'écriture.....

    Merci de te connaître.....

    Amitiés du lac......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me baigne en vos eaux du lac, Madame. Douceur.

      Supprimer
  11. L'addition des plaisirs ne donne pas le bonheur, qui se cache dans le don véritable... Joli texte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je partage Madame ou Monsieur. Je partage. Merci.

      Supprimer
  12. Bonsoir cher Poète ! voilà une belle peinture, je suppose que tu en es l'artiste ? Elle t'a inspiré des mots que j'aime lire, les commenter est bien difficile mais je les interprète selon mon ressenti et c'est bien agréable.
    Merci beaucoup.
    Belle soirée et bises amicales
    AnnickAmiens

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je ne peins pas Annick. J'aimerais. Merci de ton passage et merci pour ton Amiens qui est aussi le mien.

      Supprimer
  13. Bonsoir Copain ! Ce commentaire n'est pas en rapport avec ton texte, il est juste là pour te remercier de ton amicale présence, de ces mots qu'il est un privilège de partager avec Toi.
    J'aime beaucoup l'épitaphe de La Fontaine. Je t'en offre une autre, moins prestigieuse évidemment, mais c'est celle de notre poète local, Maurice Fombeure (1906-1981). Elle est visible au petit cimetière de Bonneuil-Matours (86) :
    "Il portait sur sa lourde épaule
    Sa destinée comme un oiseau
    Maintenant il dort sous les saules
    En écoutant le bruit des eaux."
    Bien à Vous deux de nous
    Alain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aurais tu écrit la tienne, Copain ? En tout cas, j'aime nos échanges. Te reverrai-je avant....

      Supprimer
  14. Quand le poète oublie de regarder les étoiles pour y trouver le chemin de l'amour, il se peut qu'il se retrouve en enfer.Est-ce que ses mots, aussi beaux soient-ils, pourront l'aider à en sortir ?
    Je ne t'oublie pas Liedich.
    Que les belles couleurs de l'automne t'apportent la douce paix que nous recherchons tous
    Blanche

    RépondreSupprimer
  15. Merci Blanche. Tes mots sont l'or de l'automne. Douceur du soir.

    RépondreSupprimer
  16. Des mots évocateurs et voila qu l'on rêve avec toi.
    Amicalement
    marlou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors rêvons Madame, rêvons... Et chantons Alexandrie...

      Supprimer
  17. Tu ne t'attaques pas à quelque chose de facile, j'ai hâte de voir ça.

    RépondreSupprimer
  18. un coucou
    pour te dire que je suis de retour
    merci pour ce poème
    je te souhaite une excellente soirée
    gros bisous

    RépondreSupprimer
  19. Un fraternel bonjour à Vous deux et une douce soirée.
    Amitiés, Copain !
    Alain

    RépondreSupprimer
  20. Un bonjour en passant ;la pluie essaie de nous faire croire que c'est l'automne mais il fait doux

    RépondreSupprimer
  21. ah! vous revoilà cher Liedich! Je vous avais perdu ... over-blog a gardé quelques-uns des "anciens", cela m'a permis de vous lire avec bonheur et de voir un beau tableau, une jolie femme dans votre collection personnelle.
    Bonjour de Gisèle et Ariane

    RépondreSupprimer
  22. Me voici de retour après une longue absence.

    Très beau poème agréablement illustré.

    Amitiés de nous deux

    RépondreSupprimer
  23. Merci, mon Copain, pour ton poème déposé en commentaire. Il me touche beaucoup et je le garde précieusement dans mon coffre à trésors. J'y reconnais le talent du Troubadour que tu es, et j'avoue qu'en publiant à nouveau ce poème ancien, j'ai pensé à Toi, à Elle et à Toi.
    Que la vie vous soit douce.
    Amitiés de nous deux
    Alain

    RépondreSupprimer
  24. J'espère que tu vas bien mon ami. J'ai hâte de te lire à nouveau. Merci pour ta fidélité.
    Bises

    RépondreSupprimer
  25. oui! oui! en effet, j'étais venue vous saluer, vous embrasser, vous dire qu'Ariane et moi, on vous aiment... C'était le 23 novembre de cette année.
    A bientôt,
    Gisèle et Ariane

    RépondreSupprimer
  26. Un petit coucou de Corse à mon poète préféré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous m'honorez Madame. Réponse vous parviendra avec le vent. Douce soirée.

      Supprimer
  27. un ptit coucou à toi
    je te souhaite une douce journée
    pleins de ti bo créoles

    RépondreSupprimer
  28. A Elle, à Toi, Yveline et moi souhaitons de belles fêtes de fin d'année et un joyeux Noël.
    Merci de ton amicale présence, Copain.
    Amitiés de nous deux
    Alain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Point de merci. Douceur à Vous de Nous.

      Supprimer
  29. Joyeux Noël et une belle fin d 'année mon ami poète. Une de mes photos en guise de carte de Noël ci après : http://ekladata.com/28akucOhwz-J3L4nw3IQlf45cWA.jpg

    RépondreSupprimer
  30. Puisse le sable ne point recouvrir ton message. Douceur.

    RépondreSupprimer
  31. Tous mes vœux cher Liedich. Pour 2015 et 2016, longtemps longtemps après que les poètes n'aient pas disparu.
    Nous vous embrassons,
    Ariane (et Gisèle)

    RépondreSupprimer