Mon Paris...

P'tit bout d'amour,
Sirop d'ma rue,
Mon coeur est gourd,
Quand j'te vis plus.

mercredi 17 septembre 2014

Encor,

Les mendiants - Bruegel - Domaine public




Je me veus troubadour en ce siècle sans rêve, 
Je me veus chevalchier quand l’amour n’a plus sève, 
Corir vers Douce Dame en foi et fin-amor,
Et coutiver au soir la Belle et son trésor.

Je fais fi des vautours aux deniers pour seul rêve, 
Je fais fi des seigneurs qui d’honneur n’ont plus sève,
Et me veus mendiant, chantant tel un « Renart*»
Mots fiels et satyr sur leur monde cornard. 

Vole mon destrier de nuage en averse,
Et que mon vil propos jamais ne trouve cesse,
Sauf le jour où Jésus, en glaive de justice,

Ceindra leur port altier de cuisante silice.
Alors  nous, les « Vils Gueux » disciples du souffrir
Trouverons en ton sein le plus doux des jouir.

liedich, le treizième de septembre An 2014


* Roman de Renard

24 commentaires:

  1. c'est beau
    dans l'attente d'un sauveur
    j'ai aimé
    je te souhaite une belle fin de journée

    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi je te souhaite un Sauveur... TIBO.

      Supprimer
  2. L'espérance fait vivre, mais l'être humain étant ce qu'il est, on peut se demander si après tous ces siècles de souffrance nous aurons enfin compris. Ça me fait penser à la chanson de Félix Leclerc " Comme Abraham." C'est un beau poème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah l'être humain !!! C'en est définitivement fini. Plus aucune chance qu'il ne s'améliore, je crois. Merci Madame. Douceur à Vous.

      Supprimer
  3. Bonjour! c'est beau! et je me demandais où tu étais passé, devenu muet? Me voilà rassurée. tout va bien? Claire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tout va bien mais comme tout "fumier" de retraité, je suis débordé... Merci de ton passage. Bonne soirée.

      Supprimer
  4. Contente de te retrouver l'ami. Bravo pour ce poème. Oui fuyons ce monde sans pitié et le mépris de ceux qui nous gouvernent....Aimons, rêvons, vivons l'instant présent intensément. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rêvons oui, cela est encore permis et en fermant bien les yeux sur ce monde imbécile, l'on sait encore trouver des choses qui n'existeront jamais ici-bas mais qui sont bien prometteuses. Bonne retraite. Merci.

      Supprimer
  5. Si Marot ou Villon vivaient à notre siècle, ils n'écriraient sans doute pas autrement, ou peu s'en faut, tant pour la forme que sur le fond. Ton poème est proprement jubilatoire ! Dès les premiers mots, nous sommes transportés : dans la grande salle du château dînent le seigneur et sa dame, entourés de plusieurs chevaliers. On a tendu le long des murs de grandes tapisseries, car dehors hurle la bise. Et puis le silence se fait, car le voici, le "trobador" avec son luth !
    Continue de nous charmer, Copain, je ne m'en lasse pas !
    Amitiés à vous deux
    Alain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Serait-ce une pensée coupable d'espérer que les rôts servis ne leur donnent la maladie du rot... Ah bien nés, comme il me vient l'envie de vous faire renaître la-bas, en le royaume d'Hadés. Mais passons et sourions, chantons et "saturyons", il faut bien vivre...
      mais le gueux est-il là où l'on le pense.
      Merci de ton passage et douceur à Vous Deux. l.

      Supprimer
  6. Contente de te retrouver avec ce bien joli poème poète. Le monde est tel que rien ne changera ...malheureusement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Souris Joli Prénom. Souris, point de dîme sur le sourire. Profitons-en. A bientôt.

      Supprimer
  7. Une lady posant un pétale baiser sur la table de tes mots. Chante troubadour pour que le monde reprenne ses couleurs, pour effacer les murs de silence et nous faire sentir beau...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ô, ma Lady, savez-vous bien que le fin amor fut inventé pour des "Pucelles" telles que Vous ? Puisse mon luth vous porter quelques notes de bien être auprès de Votre Aimé. Puisse la nuit vous être douce. Votre Lord, déguisé pour l'heure...

      Supprimer
  8. bonjour Troubadour
    eh oui , si nous pouvions fuir ce monde , qui s 'emballe , et qui déballe trop de laides choses .
    il y à bien j 'en suis sure quelque part , une ile loin de tout , ou on peut encore rêver
    à de beaux mots, et de claires notes
    kénavo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, cette ile existe ma Bretagne. Il en est même plein. La plus douce étant celle que nous nourrissons en notre propre coeur. Merci à Vous.

      Supprimer
  9. Un petit joyau pour la rentrée : c'est un beau cadeau que tu nous fais ,là .
    Puisse ce jour arriver et que justice soit faite ! Que serait la vie sans l'espoir ?
    L'ancien "françois " est comme de la dentelle de Calais pour la langue française et tu sais la manier avec art!
    Je te souhaite une bonne soirée et je t'envoie un rayon de soleil de mon île

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justice sera fait, Dyeu m'en est témoin. Je sais grâce à Vous que conquête n'est point soumission. Merci pour le soleil mais j'ai le même... Na ! A vous lire Madame...

      Supprimer
  10. coucou Liedich
    j'espère que tu as bien entamé ton weekend
    Je te souhaite une belle fin de journée

    très bon weekend

    gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon week-end dure sept jours la semaine Miss Vous... Plus facile à savoir quel jour l'on est : dimanche, dimanche, dimanche, dimanche.....

      Supprimer
  11. Nous vivons une période qui nous désole,
    alors il est bon, d'écouter ces troubadours, qui nous emmènent dans les rêves les plus fous
    croire, espérer qu'un jour le monde sera meilleur.
    J'aimerai croiser, un baladin, un ménestrel pour fuir cette réalité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous remercie de votre passage. J'espère que ma réponse à vos aimables mots vous parviendra et que vous avez la solution à l'encre sympathique. Douceur du soir.

      Supprimer
  12. Que cela fait plaisir de te lire à nouveau...Merci Liedich !

    RépondreSupprimer
  13. Enfin.....le revoilà notre troubadour!!!!!!!!!

    Tes mots me font sourire.....merci de ce cadeau....

    Reçois le sourire de mes derniers glaïeuls......l'automne est là et la forêt est en fête....

    A TOI de venir en profiter.....le silence du chalet t'attend avec son feu de joie!!!!!!!

    Douceur de ta petite fleur bleue du lac.....une MiNo.....

    RépondreSupprimer