Mon Paris...

P'tit bout d'amour,
Sirop d'ma rue,
Mon coeur est gourd,
Quand j'te vis plus.

samedi 18 mai 2013

Douceur du vent,


« Vents qui avez tant de fois caressé mon visage.... »
Arbrealettres.wordpress.com


Hep, Prairie...

Douceur du vent, 

Il était un baiser en quête d’une lèvre
Qui voulait déposer une passion orfèvre, 
Et devenir le seing d’une communion
À vivre et entonner comme une absolution. 


Il était une lèvre en quête d’un baiser, 
Qui offre chaque jour parfum du verbe aimer, 
En le partage ultime de la douce oraison
Qui fait  croiser les coeurs en suave abandon.


Mais nul ne trouva l’autre et le vent transporta 
D’un nuage à un autre longtemps la douce aura.
Je vous sais lors très triste mais ce cadeau perdu
Ne le fut pourtant point car nul n’est superflu.


Il suffit de lever son coeur droit au ciel
Pour entrevoir des sens ce baiser arc en ciel.
Et vous le pouvez prendre, il y fut déposé, 
Pour Vous, Etre de bien, qui  cultivez l’aimé. 


Vole, petit baiser,
Jusque le partager.


liedich le huitième de mars 2013, ev

68 commentaires:

  1. Un baiser sincère, rien de tel pour consolider des liens.
    Bises poète et bon week-end.

    RépondreSupprimer
  2. Il va voler ce petit baiser
    Se poser sur de tendres lèvres aimées...
    Un baiser papillon qui va de fleur en fleur
    Afin que la tendre belle lui ouvre son coeur.
    Quel beau partage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est de ton partage que je te remercie. Douce journée.

      Supprimer
  3. J'aime le sort de ce baiser et ce partage en poésie est superbe !

    Merci, Liedich.

    Merci pour cette douceur du soir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime quand de tels mots viennent d'on ne sait où et se posent sur le monde. Merci de ton aimable partage. Que ta journée soit belle.

      Supprimer
  4. Un baiser qui a une grande vocation, celle de répandre l'amour sur son passage. C'est un beau partage que tu nous offres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'as tu au moins attrapé Truffe de moi. Non. Ah vraiment, tout est à refaire. Belle journée à Vous Deux.

      Supprimer
  5. Un baiser...on le croyait perdu..mais non, il se donne, il se propage et rayonne et, comme dit Solange, répand l'amour sur son passage..Merci Liedich!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Se posa-t-il en Crest la douce ? Ou se cacha-t-il un instant en la grotte des Dames ? Cherches encore et encore ce qui est si près de Toi. Tu es embrassée.

      Supprimer
  6. Sublime poème sur ce baiser ...
    Merci Liedich, un vrai bonheur en ce dimanche bien triste en Picardie !
    Bises amicales

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le soleil a pris la place de la pluie qui hier ne cessa point de tomber. Nous revivons. Alors, vite un bisou pour apprécier cette vie. Bon dimanche. Merci.

      Supprimer
  7. Que c'est beau, en lisant ta première strophe je me disais que je pensais également à la lèvre qui recherchait le baiser et je l'ai eu aussi. J'aime c'est léger comme ce baiser perdu qui vole au vent comme nos quêtes d'amour. J'ai beaucoup aimé. Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  8. Merci à Toi d'avoir reçu cette légèreté.
    Dis moi, La Belle Pironnière et Martine, même auteur ? Je ne comprends plus rien.
    Merci de ton aimable fidélité.
    A maintenant.
    l.

    RépondreSupprimer
  9. Quel joli baiser doux comme les pétales d'une rose qui ne rêvent que de l'attraper. A partager assurément

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors partageons, nous partageons tant de mauvaises choses aujourd'hui... Merci jOLI Prénom.

      Supprimer
  10. Cultiver l'Aimé (e) est recommandé,surtout avec tes rimes!

    RépondreSupprimer
  11. La poésie est toujours pionnière. Elle a l'art d'ouvrir des espaces inconnus. Celui dont tes mots nous font franchir le seuil aujourd'hui réchauffe intensément le coeur, redonne espoir, il est un soleil, encore beaucoup plus beau que celui qui nous manque tellement en ce moment au plan terrestre.
    Une très belle inspiration.
    Nos amitiés à Vous deux
    Copain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais où es tu passé Copain ? Bonsoir à Vous

      Supprimer
  12. ah Si seulement on pouvait se tourner vers le ciel pour envoyer un baiser
    et que la douceur du vent vienne délicatement le déposer en espérant qu'il croise le soleil pour réchauffer les coeurs tristes.Je pense que dans le ciel il y en aurait plein des arc en ciel.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut juste un peu d'énergie... Electrique ou autre. MDR

      Supprimer
  13. Un baiser qui vole dans le vent léger et qui effleure des lèvres, en quête de tendresse ou d'amour ...Chacun peut le sentir lorsque souffle la douce brise ..Merci pour ce moment de tendresse. Je vais faire un tour pour voir s'il y a un petit souffle de vent.. On peut rêver , non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un spécial pour oublier les conneries de l'autre abruti..... Mon bisou vaut largement une valse... Douceur du soir.

      Supprimer
  14. Rien qu'un petit baiser
    Un souffle d'amitié,
    Pour vous, te souhaiter
    Une bonne journée Liedich
    Justine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à Toi Justine. Douce soirée.

      Supprimer
  15. Quel douceur que ce petit baiser que tu es venu partager avec nous en mots si délicats.. Merci à toi ami poète pour ce doux partage et gros bisous à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups tu l'as reçu... Bon alors tout va bien. Il n'était pas trop humide en traversant ta contrée ?
      Merci mon Ox.

      Supprimer
  16. Il était un poète de grand talent et de peu de mémoire oubliant au gré de ses humeurs, les promesses faites à ses pus fidèles ami(es): Ce poète capricieux et de peu de foi, je l'ai admiré et aimé... Seule demeure l'admiration
    Nettoue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a de la méchanceté la dedans ou je me trompe..... Redonnes moi donc ton nouveau blog.... C'est plus sûr..... Na.

      Supprimer
  17. Un petit coucou en cette journée particulière!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'est ce qui est particulier à notre époque ? Plus rien. Le mensonge est partout. Je suis content d'être un vieux con. merci.

      Supprimer
  18. 9a y'est ! Je l'ai senti sur ma joue ce petit baiser...
    Un baiser d'amitié et de fraternité....
    Que je te renvoie Liédich.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me disais bien aussi : cette douceur sur la joue... Merci.

      Supprimer
  19. monica et la mer28 mai 2013 à 18:24

    un baiser comme un papillon léger et printanier
    un baiser pour ne rien oublier
    bonne soirée poéte
    kenavo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai cueilli dans tes beaux paysages Monica. Merci à Toi.

      Supprimer
  20. Bonjour mon poète-comptable, c'est drôle je t'aime moins aux milieux de chiffres, les lettres te vont mieux
    Bisous toi

    RépondreSupprimer
  21. Merci pour ce doux partage.

    Bisous à vous deux

    Yveline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Yveline. Belle soirée à Vous.

      Supprimer
  22. Bonjour Liedich, il y a longtemps que je ne suis pas venue te rendre visite, mais peut-être fallait-il que j'attende ce poème qui me touche au plus profond de moi-même, sans doute parce que je suis un être humain qui cherche comme tous les êtres humains un amour qui s'exprime dans un tendre baiser d'amour humain en oubliant de regarder le ciel ! alors, je vais faire comme tu le dis, je vais avec mon coeur le chercher sur les ailes du vent parmi les nuages ou les étoiles!
    A bientôt, quand tu voudras, sur mon nouveau blog dont voici l'adresse:
    http://mbd89.apln-blog.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à Toi Blanche. Et à très bientôt. l.

      Supprimer
  23. Un baiser s'est envolé
    Au hasard à l'aventure
    De lèvres en lèvres il s'est posé
    Cherchant l'unique à sa mesure
    L'issue ? Nul ne la connait...

    RépondreSupprimer
  24. Moi si... Puisse t il toutefois avoir apporté un peu de douceur dans ce monde de brute... Merci.

    RépondreSupprimer
  25. Tiens ,tu es de retour....

    Reçois ,si tu en as envie un doux baiser du vent du large de ta sirène du lac....

    Je suis seule....Roger est parti retrouvé sa cubaine à la Havane !!!!!!!

    Je travaille fort à planter toutes ces plantes que j,ai fait pousser en serre.Lundi,il a fait 53 degrés dans ma serre ouverte au max....pas besoin d'aller à Cuba en ce moment.....mais la température est bien variable...nous sommes chanceux car il fait plus beau qu'à Montréal....douces pensées pour Toi et ceux que tu aimes....et le rêve du baiser....il est beau ton poème.....

    RépondreSupprimer
  26. C'est triste mon poète d'avoir une bouche qui ne sait où se poser !

    De toutes façons on ne touchera pas ou très peu aux retraites des électeurs du PS
    Bisous toi

    RépondreSupprimer
  27. Ce baiser n'a pas bien chercher, mais que la phrase est belle !

    Il n'y a pas que les "très vieux", pour connaitre ces films, il suffit de choisir une chaîne ce cinéphiles !
    Salut poète

    RépondreSupprimer
  28. Bonjours Liedich
    Le poète est en pétard contre une certaine société, et il a raison !
    Dis, tu nous l'écris avec tes mots !
    Bisous toi

    RépondreSupprimer
  29. Avant le tourbillon des vacances avec les arrivées , les passages et les occupations, je te souhaite un bon été , et beaucoup d'inspiration . A bientôt

    RépondreSupprimer
  30. Un poème superbe, et plein de douceur...
    Merci, poète
    Marlou

    RépondreSupprimer
  31. Coucou !

    J'ai préparé la liste des auteurs de notre "Marguerite des possibles", avec les liens vers le blog et vers la fiche de présentation de chaque auteur sur le blog des Anthologies éphémères.

    http://les-anthologies-ephemeres.over-blog.com/pages/les-auteurs-de-la-marguerite-des-possibles-8716005.html

    Pourrais-tu aller vérifier ta fiche et, s'il y a lieu, m'y laisser en commentaire les modifications à apporter ?
    http://les-anthologies-ephemeres.over-blog.com/article-liedich-l-un-des-auteurs-de-la-marguerite-des-possibles-118868714.html

    Passe une douce journée.

    (navrée pour le copier-coller)

    Merci pour ce que tu feras.

    RépondreSupprimer
  32. Une brise légère ce matin me porta un baiser...
    je revenais du jardin ou les butineuses de miel s'activaient ardemment...
    Qu'elle belle journée que celle qui commence par un si doux poème.
    Un baiser d'une Lady à son Lord.

    RépondreSupprimer
  33. Merci de ton passage "l'Arlésienne" !

    RépondreSupprimer
  34. Salut Liedich... IL est doux de revenir vers toi et de lire les commentaires d'hier (Nettou) et ceux des jours tout proches. Cela me fait très plaisir car je m'inquiète, tu penses! avec cet over-blog qui fait disparaître nos articles et... !!! les ceusses qui cachent (oui!) les blogs avec d'affreuses pages horribles!
    Ariane ne va pas bien... y'en a qui la détestent... j'en ai fait trop peut-être...
    Je te souhaite une douce soirée avec la nuit qui tombe et la fraîcheur qui ne vient pas!
    Gigri et Ariane

    RépondreSupprimer
  35. A Gigri

    Gisèle , j'essaie d'aller sur ton blog, celui d'Ariane et je tombe sur un site pornographique ! J'ai eu cela aussi mais en bien pire !
    J'ai fait un article à ce sujet :et j'ai aussi changé d'adresse :
    http:justine.apln-blog.fr/
    A bientôt et dis- moi comment on fait pour te lire.

    RépondreSupprimer
  36. Infatigable blogueuse... Mais oui, poète : Quand on aime, on ne compte pas !
    Des bises

    RépondreSupprimer
  37. Un baiser qui revient, que l'on reprend.
    Douceur du jour, liedich. J'espère que tout va bien.

    RépondreSupprimer
  38. J'espère que tout va bien pour toi poète. je t'espère de douces journées à faire la sieste sous de beaux arbres bien touffus . Bonne journée

    RépondreSupprimer
  39. Bonjour mon cher absent de ce blog et de cette poésie qui ravi beaucoup d'entre-nous et que tu délaisses !
    Souvenir de pages aimées

    RépondreSupprimer
  40. Inlassablement je reviens en espèrant retrouver des bribes du talent de poète que j'aimais !
    Bises à toi qui fut mon cher poète

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Poète! Ariane Grimm me demande de tes nouvelles.
      Que fais-tu par ces chaudes journées d'été?
      Nous t'embrassons tous et souhaitons te lire très vite pour profiter (ouille! quel vilain mot!) de ton talent.
      Gigri (et Ariane)

      Supprimer
  41. Je constate que je ne suis pas la seule à souffrir de ton absence .....eh bien, j'ose espérer que tout va pour le mieux pour toi et ceux que tu aimes.

    Ici, la température du mois d,août ressemble plus à l'automne.....souhaitons que septembre sera bon.....

    des bisous d'une petite fleur bleue qui pense à Toi et que le vent du large t'emporte une pluie "pétales de coquelicots".....As-tu senti sa douceur ????

    RépondreSupprimer
  42. Poser ici un baiser pour un Lord absent d'une Lady peu présente... J'espère de tout cœur que tout va bien pour toi.
    Que la brise te porte sur ta joue le voile d'un pétale de rose venant de chez moi.

    RépondreSupprimer
  43. Merci Douce Babou. Tes souhaits n'ont d'égal que les miens. Belle vie à Toi (à Vous). Un vieux Lord.

    RépondreSupprimer