Mon Paris...

P'tit bout d'amour,
Sirop d'ma rue,
Mon coeur est gourd,
Quand j'te vis plus.

dimanche 3 février 2013

Rêve de Fou,





Me sera-t-il donné, Enfant, de vous chérir,
De faire enfin florès de vous être avenir,
Erigeant chaque instant la fière cathédrale
Aux flèches célébrant votre beauté cristal ?

Me sera-t-il permis, Demoiselle rosée,
De déposer ma foi juste démesurée, 
Horizon du possible en ce qui m’est amour,
Infime frémissant de votre fol atour ?

Aurai-je liberté, Oh Dame de raison,
De chaque de vos sens être diapason, 
Qui berce passion et si bel abandon
Au trouble « infiniment* », force communion ?

Et vivrai-je le tard qui mène à ce demain,
Qui fait vibrer la lyre à l’heure du Samain,
Quand le bien fol partage est s’épouser les mains,
En ultime baiser, ferveur des lendemains ?

Seule vous pouvez dire,
       Et m’éviter l’hégire. 
                  Seule Vous me direz,                            
                                     Si croix je dois porter.             
                       

Merci, Rêve de Vous.

Liedich le dix-neuvième de janvier 2013, ev

 *Infiniment : démesure           

34 commentaires:

  1. Aucune croix ne porterez,
    Ni nulle hégire ne ferez.
    Point de questions ne poserez,
    Car les réponses vous avez :
    En mes yeux qui là vous regardent,
    En ma main sur votre joue posée,
    En mon coeur qui ne serait que hardes,
    S'il ne pouvait plus vous aimer...
    Dès lors, vous pouvez plus que croire,
    Vous pouvez vivre au sentiment,
    D'un fou rêve qui est miroir,
    D'un mien songe en infiniment...

    Et seul Vous pouvez être,
    Ce soleil de mes jours.
    Et seul Vous, Vous serez,
    Ma rime avec Toujours...

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  3. Ces beaux alexandrins vont enchanter ma nuit !
    Belle et haute poésie telle que je l'aime. Je suis heureux et honoré de te connaître, Copain !
    Amitiés de nous deux
    Alain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi, tu as vu la différence. Je te la dois. J'ai franchi un grand pas et je te le dois. Heureux soit le jour où je t'ai rencontré. Toute mon amitié.
      Tu m'as remis sur la vrai chemin de l'écriture. Partageons là longtemps. A Vous Deux. Nous.

      Supprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Ton commentaire m'a touchée Liedich. Hier je n'ai pas réussi à faire ce commentaire car il n'y avait pas nom url qui apparaissait, aujourd'hui oui alors je te fais un copier coller du com que je n'ai pas réussi à faire mais qui n'est plus exact puisque je ne serai plus la première

    Honorée d'inaugurer les commentaires chez toi mais comme c'est difficile. C'est important un premier commentaire. Devant la belle poésie, je reste toujours sans mots et ce premier poème aux mots qui chantent m'enchante. J'aime le look de ton blog. C'est la nuit certes mais étoilée. J'aime aussi et surtout les 4 vers au dessous du tableau du Grand Jacques. Je m'abonne à ta new's. Bises ami Liedich

    RépondreSupprimer
  6. Voilà, nous nous sommes répondus par commentaire interposé sur un autre blog... Point de changement. Je n'oublierai pas. Puissions nous nous rappeler aussi que la plus belle des Fleurs ne perd pas son parfum fût-elle vue au travers d'un rideau de cristal. Douce journée à Toi et merci pour ta fidélité Jolie fleur.

    RépondreSupprimer
  7. Quel que soit l'amour, il y a toujours une part de croix à porter. Le bonheur peut parfois être cher.
    Bisous poète

    RépondreSupprimer
  8. Vrai puisque deux êtres ne s'aiment jamais aussi fort l'un que l'autre. Mais bon. A part vivre avec soi même, comment faire ? Cela étant, n'est-ce pas occasion de progresser dans la connaissance de soi même et dans le rapport à l'autre. Merci à Toi Dame Mauve. Douceur du jour.

    RépondreSupprimer
  9. Portez, portez votre croix gentil troubadour, et Aimer follement, aujourd'hui, demain..
    Soyez fou : toujours ; passionné : infiniment.. jusqu'à l'éternité .
    Hum, comme il fait bon s'arrêter dans votre jardin.
    La "miss" Justine

    RépondreSupprimer
  10. l'Amiénoise4 février 2013 à 14:39

    Je n'aime pas l'anonymat.. Mais il m'a été impossible de me connecter chez toi Liédich, autrement ! désolée !
    Justine "L'Amiénoise"

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour. Pourtant, le premier message ressort sous le non de justine et le second Amienoise sans toutefois que cela soit un lien.... La technique, beuhhh ! Merci de ce gentil com et douce journée. liedich.

    RépondreSupprimer
  12. Une voûte étoilée pour déposer sous leurs lumières la quintescence d'un amour d'homme a quelque chose de très touchant à mon regard de femme. Chantre de l'hommage rendu à la féminité et des sentiments offerts en poésie, ce lieu te convient. Je t'embrasse de toute mon amitié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors le vieil homme rougit. Merci de ton amitié. l.

      Supprimer
  13. Ton poème est magnifique, Liedich, et le design de ton blog superbe !
    J'aime beaucoup.

    Bienvenue sur Blogspot.

    Passe une douce soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de cet autre partage. Ce matin est un peu à Toi. l.

      Supprimer
  14. Bonsoir Michel,

    Une très belle déclaration à quelques jours de la fête des amoureux.

    Nous te souhaitons la bienvenue sur Blogger. Je suis certain qu'ici, l'ami Liedich tout comme le grand Jacques y trouvera la paix de l'esprit et l'espace nécessaire à sa création romano-poétique.

    Bonne soirée... bienvenue,
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le froid messin sait mettre le chaud au coeur... me semble-t-il. Merci à Toi.

      Supprimer
  15. Il est magnifique ce poème nouveau blogue et nouveau style. Sur fond étoilé on est au septième ciel.Bonne nuit à vous deux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais plus qui je connais qui est sur ce blog... L'âge je pense. Merci Amie de tes mots. Douceur du jour.

      Supprimer
  16. bonjour de ce coté

    ( je dit toujours il n y à pas d 'amour heureux )
    parfois c 'est lourd à porter ..)
    mais sans ??? que serait la vie ...

    je te souhaite une belle journée
    à Kénavo Liedich
    ( une belle demeure que tu à crée de ce coté je vais donc prendre les nouvelles coordonnées )
    amicalement

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour, alors tu as réussi. Mais dit moi Ma Bretagne, tu es une grande voyageuse. Je garde ce blog-ci. Il me va mieux pour l'instant. Milechker pour tes mots. l.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis moi avec un S..... Je réciterai ce soir trois Je vous Salut Monica.....

      Supprimer
  18. http://lunatiquebleuetest.eklablog.com5 février 2013 à 10:49

    Donc je te retrouve ici ; Superbe cette présentation : envie de nous envoyer au...7eme ciel avec tes poèmes ? Bigre c'est réussi. J'aime bien cette tonalité troubadour, en guise de croix il porte ses mots à sa belle !

    RépondreSupprimer
  19. Je connais mal quelqu'un qui écrit : poésie pour ne plus avoir de sms.... à peu près.
    Moi le côté troubadour, plus j'avance dans cette société au parler infâme, plus il me vient cet amour courtois qui est la FRANCE. Celle que j'aimais.
    Je vais me faire offrir un heaume, une lance à l'embout de rose, un cheval blanc comme la virginité et un manoir qui pourrait porter nom : Ici l'on parle le François ou l'on s'en va...
    Mon mot du jour.

    RépondreSupprimer
  20. Oui, j'y suis, ton blog est surprenant mais te va bien ! Et puis je t'y retrouve dans ce poème !
    Bises Liedich

    RépondreSupprimer
  21. A coeur vaillant, rien d'impossible... Sacrée PSYCHO-PETEE...

    RépondreSupprimer
  22. Après ce jeu de piste je te retrouve : cela en vaut la peine !
    Un merveilleux poème d'amour courtois .. Je gage que la damoiselle sera sensible à ces mots si doux! Bonne chance sur ce nouveau blog très sympa.

    RépondreSupprimer
  23. En passant
    Bonjour et bises

    RépondreSupprimer
  24. En repassant, bonsoir c'est chaud...

    RépondreSupprimer
  25. Bon dimanche Michel !
    Bises

    RépondreSupprimer
  26. A Toi aussi Nettoue. Vive la France.

    RépondreSupprimer
  27. Joli rêve d'amour. Bisous Liedich

    RépondreSupprimer
  28. Je me suis promenée et perdue dans tous tes blogs car sur ton commentaire chez moi (merci beaucoup, j'en suis ravie) je me suis retrouvée sur Overblog ... j'en ai profité pour faire la grande curieuse ... puis sur Ekla je crois et enfin ici ... c'est donc celui-là que je mettrai dans mes liens.
    Très belle soirée à toi et à très vite ici
    Bises amicales

    RépondreSupprimer